Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 15:35

640px-The-purge.jpg

 

Les films qui choisissent un tel titre prennent un gros risque… Mais ne soyons pas mauvaise langue et attaquons nous de plein front au nouvel effort d’Ethan Hawke, qui s’implique ici dans un film théoriquement politiquement incorrect, mais dans les faits, on n’y croit pas vraiment. Reste un petit thriller à concept avec quelques idées.

L’histoire : Dans un futur proche, la Purge a été instaurée, à savoir qu’une fois par an, pendant douze heures, tous les crimes et délits sont tolérés avec abolition des lois. Cette mesure a considérablement aidé à relever le niveau de vie de la population. James Sandin, vendeur de systèmes de sécurités, veille donc sur sa famille pendant la purge, jusqu’à ce que son fils, pris d’une pulsion d’humanisme, ne fasse entrer un inconnu dans la maison.

 

The-Purge-Movie.jpg

 

Vraiment, il est assez énervant de constater que trouver un concept semble impliquer que la réalité s’y plie sans grand effort. On peut largement douter qu’une seule nuit de tuerie de masse puisse contribuer à l’expansion économique d’une puissance telle que les USA, ni que cela puisse résoudre le problème du crime sur l’intégralité du territoire. Déjà, dans le fond, l’idée telle qu’elle est présentée ne fonctionne pas. Et la façon dont elle est exploitée ici (celle dévoilée dans la bande annonce) peine clairement à apporter de la nouveauté au Home Invasion dont The Purge se révèle finalement un gentil représentant. Qu’un enfant (certes geek) prenne l’initiative de secourir un total inconnu (dont les motivations sont toutes aussi énigmatiques) dans un climat pareil (c’est quand même un gros moment national avec spot d’annonce au JT et son père qui travaille dans la sécurité) et surtout avec autant de facilité, c'est un peu gros comme début de film. Et donc à partir de là, c’est toute une bande de joyeux drilles masqués qui se contente d’abord de mots polis pour réclamer leur victime avant de commencer à pénétrer dans la maison. Le tout se révèle donc assez prévisible, et malgré un climat oppressant, le spectateur peine à être surpris. Les affrontements auront beau être violents, le potentiel divertissant a bien du mal à éclore, et cela à cause de situations qui peinent à renouveler les enjeux. Il aurait été beaucoup plus intéressant (et immersif) de se focaliser sur les tensions familiales et de voir la famille s’entredéchirer dans cette nuit de purge, à l’image de l’inattendu argument du petit ami ne pouvant digérer le refus du père à l’égard de sa fille, qui projette donc de se servir de la purge pour enfin supprimer le dernier obstacle entre lui et sa belle. Voilà le genre d’idées qu’il aurait été stimulant de retrouver au cœur d’un pareil concept, hélas, c’est un home invasion un poil standard avec une flopée de psychopathes en masques en guise de méchant. C’est tellement facile, un psychopathe. Dans l’idée, ça devrait égratigner l’idée d’une société de banlieue de bonne classe propre sur elle, mais dans les faits, on voit surtout un blondinet qui sourit aux caméras de surveillances et d’éternelles injonctions auxquelles la famille ne souscrit pas. Offrant enfin un peu de corps à corps dans le final, The Purge reste quand même en dessous des attentes, pas vraiment fichue de faire prendre corps à sa « subversion » sociale qui bat de l’aile. Reste l’idée du petit ami inattendue donc payante et un potentiel moyennement bien exploité. Il aurait peut être fallu insister sur l’épuration des classes pauvres pendant les périodes de purge, voire carrément oser la politique de diminution du nombre d’humains pour qu’on puisse croire au subterfuge, en l’état, c’est un peu court…

 

1,5/6


2013
de James DeMonaco
avec Ethan Hawke, Lena Headey

 

the-purge-01-Passion-Cinema-110445.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Support Omni Tech 10/09/2014 13:11

A horror film gone wrong. I had high expectations about the film, but was so disappointed as I watched it. The Scary movie was even much better than this film. The poor direction failed the movie.

alice in oliver 10/08/2013 16:06

oui en sachant que mother's day est certes bien troussé, mais pas de quoi sauter au plafond non plus

alice in oliver 09/08/2013 21:10

pas vu mais j'ai cette terrible impression que le film porte très bien son nom

voracinephile 09/08/2013 23:16



L'idée de base pouvait être très bonne, mais en l'état, le film fait un peu office de torchon... Quand on voit que ça sort alors que Mother's day file direct en dtv...



2flicsamiami 08/08/2013 09:34

Cela confirme l'absence d’intérêt de ce film qui avait pourtant, sur le papier en tout cas, du potentiel. C'est bien dommage, surtout pour Ethan Hawke, acteur que j'apprécie énormément.

voracinephile 08/08/2013 10:00



Bien dommage qu'il ne soit pas à la hauteur en effet... J'avais quelques petites attentes, mais finalement, la bande annonce résume tout. Dommage



borat8 07/08/2013 21:20

Sauf que les abonnements de kinépolis se limitent à des cartes ridicules de six places que tu jette une fois qu'il n'y en a plus. Donc tu paye, tu paye, tu paye. Ce n'est pas un abonnement à
l'année comme avec UGC. Mais de toutes manières, il faut avoir le temps et la disponibilité et perso je préfère privilégier certains films à d'autres comme You're next.

voracinephile 08/08/2013 00:46



On est d'accord. On se retrouvera donc sur You're next, et entre temps, The purge est dispo aussi en streaming...



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche