Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 08:50

 

 

http://www.filmsfix.com/images/affiches/the-raid-2.jpg

 

Ceux qui scrutent avec attention les sorties ciné ont pu voir qu’un petit film asiatique d’action est sorti sur les écrans récemment : The raid. Partant d’un pitch minimaliste, ce petit bestiau apparemment sans grandes prétention a réussi a faire mieux que la quasi-totalité des films d’action de ces dernières années. Alors, quand on vous dit que c’est LE film à aller voir, on ne discute pas, on fonce dans la mêlée avant que la fête du cinéma ne se termine.

L’histoire : un raid est ordonné sur une tour HLM qui sert de forteresse à un caïd de la pègre. Le plan est simple : infiltration, puis sécurisation de la tour étage par étage jusqu’au dernier, repère de la cible prioritaire. Mais arrivés au septième…

 

http://www.soundonsight.org/wp-content/uploads/2012/02/The-Raid-still.jpg

 

The Raid a compris que pour être efficace, il n’y avait pas besoin de dizaines d’effets pyrotechniques ou de millions de dollars d’effets numériques. Il mise simplement sur l’efficacité de ses acteurs, et sur les codes basiques du film de tension. C’est simple, voir simpliste : une escouade de policiers d’assaut se retrouve coincé dans une tour, sans renforts possibles, alors que tous les résidents ou presque sont des membres du gang local, prêt à tout pour défendre leur maître. Maître d’ailleurs immédiatement présenté comme un enjeu de taille, car procédant dès son introduction à l’exécution en full frontal de 4 gars d’une balle dans la tête. En gros gros plan, dès les 5 premières minutes. Un film d’action interdit aux moins de 16 ans, ça ne nous prend vraiment pas pour des cons. Ca va être violent, les pertes vont être sévères des deux côtés. Ainsi, si les 15 premières minutes sont relativement calmes (les forces de police ont encore l’avantage de la surprise), le tout dégénère bientôt quand leur présence est révélée, que l’immeuble est bouclé et que les résidents commencent tous à sortir de leur chambre pour décimer les policiers. Et peu possédant des armes, la plupart viendront avec une arme blanche. The raid, c’est tout simplement la plus violente exposition de combat qu’il m’ait été donné de voir au ciné. L’efficacité des chorégraphies est tout simplement bluffante, chaque acteur semblant y aller à fond et donner tout ce qu’il a dans chacun de ses coups. Et la caméra, superbement gérée, parvioent à emballer tout ça avec une efficacité qui ne trahit jamais l’action. Les combats sont, du début à la fin, d’une lisibilité exemplaire pour un film de combat, et la violence atteint des sommets que le cinéma américain n’a jamais osé exploiter. Un duel au couteau étant par essence plus viscéral qu’une banale gun fight, attendez-vous à prendre un pied monstre devant les enjeux qui ne cessent d’être relancés tout au long du film. The Raid risque bien de devenir une date dans le cinéma d’action, tant son efficacité se révèle payante et exploitée jusqu’au bout. On notera d’ailleurs l’incroyable performance de l’interprète de Mad dog (un des bras droit du gros bonnet), une véritable bête du combat à mains nues qui va vous impressionner comme rarement  on l’a été (Stallone est une pucelle devant cette endurance de chien enragé). Toutefois, le film possède quelques défauts. Les temps morts sont quasi-inexistants, mais le film tente quelques idées intéressantes, mais qui révèlent les limites du réalisateur. Si ce dernier a compris comment être efficace et qu’il ne fallait jamais que le spectateur se fasse chier (les temps morts sont courts), il trébuche sur les sentiments de ses protagonistes, en tentant d’illustrer un lien de parenté entre un flic et un des membres du gang. On tolère l’intro de 2 minutes avec la femme enceinte, hautement clichée mais venant mettre un peu de pression, mais question lien de famille, seule la fin parviendra à être à la hauteur. Toutefois, au vu du rythme frénétique de l’action et de sa compétence admirable pour les chorégraphies de combats, The Raid est d’ors et déjà prévu dans le top 10 de l’année, et dynamitera les yeux de ceux qui iront le voir (incroyable que la pub autour de ce film ne soit pas plus grande tant l’impact de ce film a de quoi intéresser les amateurs de divertissements adultes). Toutefois, précisons qu’il vaudrait mieux voir le film en VOST, les dialogues étant peu nombreux et la VF contenant quelques aberrations (quand un tueur armé d’une machette à la gueule patibulaire se met à parler avec une voix à peine pubère, impossible de ne pas exploser de rire tant l’efficacité de la scène est ruinée). The Raid est en tout cas la tarte dans la gueule du public, et dans le domaine de l’action, c’est rare.

 

5/6

 

2011
de Gareth Evans
avec Iko Uwais, Yayan Ruhian

 

http://station79.files.wordpress.com/2012/05/theraid3.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

borat8 05/07/2012 17:10

Cette réplique est d'ailleurs le titre de l'article. En tous cas un beau coup de coeur.

voracinephile 05/07/2012 21:41



Très bien, je vais aller lire ça...



borat8 04/07/2012 12:47

Il est excellent lui aussi et il donnera lieu à une phrase culte "les armes c'est comme les fast foods c'est fade!". D'ailleurs la critique est sur mon blog.

voracinephile 05/07/2012 14:58



Oui, je me rappelle de cette réplique ! J'irai jeter un coup d'oeil à ton blog pour voir ça !



borat8 03/07/2012 23:33

Une véritable éclate visuellement époustouflante, avec un minimum de scénar (même si on ne vient pas pour ça); une efficacité de tous les instants et un acteur principal absolument impresionnant.
On en redemande.

voracinephile 03/07/2012 23:46



Aha, tu l'as aimé aussi ! Tout à fait d'accord, une vraie bête en termes d'efficacité, et une fois les hostilités lancées, le film ne s'arrête plus. Mention spéciale à Mad Dog pour ses
impressionnantes performances !



alice in oliver 26/06/2012 18:57

ouais, mais bon, s'il n'y a pas de scénario...

voracinephile 27/06/2012 18:27



Certes...



Zogarok 26/06/2012 16:23

Ça ne "paie pas de mine" pourtant... Bon, de toute façon, je ne suis pas concerné.

voracinephile 26/06/2012 18:23



En effet, le marketting est très sobre à son sujet, ce qui est assez dommage au vu de l'efficacité des combats. Après, un film d'action interdit aux moins de 16 ans, c'est pas banal, donc on
minimise, mais c'est un joli morceau de bravoure.



Présentation

  • : Le blog de voracinephile
  • Le blog de voracinephile
  • : Le cinéma en grand, comme je l'aime. Points de vue, critiques, discussions...
  • Contact

Profil

  • voracinephile
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.
  • Je suis étudiant en Oenologie, j'ai 25 ans et je m'intéresse depuis quelques années au cinéma (sous toutes ses formes, y compris les plus tordues). Bienvenue sur le blog d'un cinéphage exotique.

Recherche